• Chapitre 12

    -Bien ! s’exclame Jeck. Maintenant que nous avons terminé le programme, vous êtes habitués à tous types de cible. J’ai donc organisé pour demain une petite sortie avec vos camarades du groupe B. Amar viendra, bien entendu, mais tous les autres instructeurs seront indisponibles… Je vous donne rendez-vous demain matin devant le militairium à huit heures ! Et tant pis pour les retardataires.

    Il consulte l’écran au fond de la salle et dit :

    -Il est l’heure, allez à votre prochain cours ou vous serez en retard. A demain !

    ***

    -Ils sont tous indisponibles à part Jeck et Amar… C’est bien la première fois ! s’exclame June tandis que nous nous rendons au cours de sport

    -C’est décidé ! je m’écrie à mon tour. Je vais parler à mon frère et lui montrer la carte !

    -Quoi ? Mais on va se faire renvoyer ! remarque Christina, paniquée

    -Il ne dénoncerait pas sa sœur, la seule et l’unique ! dis-je avec un clin d’œil

    -Ah oui, pardon, je rectifie : June et moi allons nous faire renvoyer !

    Je m’arrête, laissant quelques apprentis nous dépasser puis me tourne vers Christina.

    -Je ne donnerai aucun nom, promis. Mais vous savez aussi bien que moi que c’est l’une de nos seules chances d’en apprendre d’avantage !

    Mes amies se regardent, hésitantes, puis June acquiesce.

    -Bon… D’accord, fais-le.

    ***

      Durant ce cours, Amar nous apprend de nouvelles roulades pour esquiver des tirs, à monter dans un véhicule en marche en cas d’urgence et de nouvelles techniques de combat.

      A la fin de la matinée, tout le monde retourne aux vestiaires. Je fais signe à June et Christina d’avancer sans moi puis me retourne vers mon frère après m’être assurée que nous étions seuls.

    -Tu veux me parler ? demande-t-il

    -Est-ce qu’il y a des caméras et des micros de surveillances ? dis-je brusquement en baissant le ton

    Amar fronce les sourcils, surpris et vaguement inquiet.

    -Oui, il y a des caméras un peu partout… Pourquoi ?

    Je le coupe vivement.

    -Emmène-moi dans un endroit tranquille, c’est très important.

      Mon frère me prend par le bras et m’entraîne vers l’entrepôt où sont rangées les combinaisons de plongée.

    -Ici, il n’y a rien.

    Je jette tout de même un petit coup d’œil soupçonneux autour de moi puis reporte mon attention sur lui.

    -Quelque chose d’anormal se prépare, n’est-ce pas ?

    Visiblement, il ne s’attendait pas à ça. Il me regarde avec de grands yeux puis se ressaisit tant bien que mal.

    -Et qu’est-ce qui te fait dire ça ? demande-t-il d’un ton méfiant

    -Amar ! Nous ne sommes pas stupides ! Nous ne somme qu’au premier mois du troisième trimestre et nous avons déjà finit le programme pour de nombreuses matières !

    -Hé bien… C’est parce que vous êtes doués et vous avancez très vite, voilà…

      Je connais mon frère par cœur. Ses moindres habitudes, chacun de ses gestes et la signification de toutes ses expressions… Je sais donc qu’en cet instant précis, il ment.

    -Arrêtes ça !

    -Quoi ?

    -De me mentir !

    -Mais je ne ments…

    Il ne finit pas sa phrase. Bouche bée, il me fixe avec des yeux immenses. Zn effet, je viens de déplier la carte et de la brandir juste sous son nez.

    -Comment… ? commence Amar

    -Peu importe ! Ce qui compte, c’est que je sais qu’il s’agit d’un plan de bataille, qu’il ne s’agit évidemment pas des guerres de tunnels et que tu n’en parleras à personne car tu ne veux surtout pas faire renvoyer ta petite sœur chérie !

    L’expression de mon frère change totalement. Il me fusille du regarde et m’attrape par le bras d’une poigne de fer.

    -Ecoute-moi bien Amy ! Je ne sais pas à quoi tu joues mais je te déconseille de continuer ! Non… Je te l’interdis, en fait ! Il ne s’agit absolument pas d’une petite guerre inoffensive ! Non ! Si nous perdons, ce sont tous les tunnels, toutes les villes souterraines et tous leurs habitants qui se feront détruire ! Alors ne commence pas à t’immiscer dans ce genre d’affaire d’état ! Les militaires font uniquement ce qu’on leur dit et rien d’autre ! Ils ne cherchent pas à savoir comment, pour qui ou pourquoi ! Toi, tu n’es qu’une novice alors tu es encore plus concernée par cette règle ! Pour cette fois, je ne dirais rien… Mais si tu n’arrêtes pas tout de suite de fouiner comme tu le fais, je serai dans l’obligation de te dénoncer ! En faisant ça, tu te mets en danger, tu me mets moi aussi en danger et pleins d’autres nombreuses personnes donc arrête-toi maintenant ! C’est compris ?!

    Choquée, je mets un certain temps avant de répondre :

    -Ou… Oui…

    Amar me lâche enfin et s’éloigne à grands pas. Je reste plantée là, abasourdie.

    ***

      Je suis assise sur la banquette de la cafétéria. June et Christina me jettent des petits coups d’œil, impatientes, mais elles n’osent pas parler devant Jo. Celui-ci se lève enfin en nous disant qu’il va relire son cours avant d’aller à la logithèque. La réaction de mes deux amies est immédiate. Elles se jettent en avant et chuchotent à l’unisson :

    -Alors ?!

    Je leur raconte alors tout ce qui s’est passé et rapporte chaque parole mot-à-mot. A la fin de mon récit, Christina me prend la main, l’air inquiet.

    -Je suis désolée que tu aies eu à tout subir toute seule. C’était vraiment une très mauvaise idée… dit-elle, sincèrement peinée

    -Ne t’en fais pas. Ce n’est pas la première fois qu’on se dispute mon frère et moi.

    -Oui, peut-être, mais cette dispute a été inutile ! On aurait pu l’éviter, elle ne nous a rien apporté.

    June, qui jusque là était restée silencieuse et pensive, se redresse d’un coup, rayonnante.

    -Faux ! s’exclame-t-elle. Ton « sacrifice » a été utile, Amy !

    -Ah ?

    -Oui ! Grâce à ça, nous savons que c’est très sérieux et grave !

    -Heum… Ce n’est pas super utile… remarque Christina

    -Eeeeet… continue June en l’ignorant. Nous savons que la menace vient de la Surface !

    Un grand silence s’installe à notre table avant d’être brisée par Christina.Chapitre 12

    -Hein ?

    -Heu… June, pourquoi tu nous dis ça ?

    Elle me coupe d’un geste dédaigneux de la main.

    -Mais enfin, c’est évident !

    -Ah ? je lâche

    Elle soupire.

    -Amar t’a dit, je cite, « si nous perdons, ce sont tous les tunnels, toutes les villes souterraines et tous leurs habitants qui se feront détruire ! ». Ça signifie que la menace n’est pas souterraine ! Donc…

     

    -Elle ne peut venir que de la Surface… complète Christina dans un souffle, livide

    Chapitre 12


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mars à 14:59

    Franchement.... c'est excellent ! Je n'a pas commenté les autres chapitres... j'ai complètement été happé par l'histoire ! C'est très bien écrit, et j'ai vrament hâte de découvrir la suite ! Beau travail ^^

      • Mardi 20 Mars à 19:03

        Ahah merciii ! :D ça me fait vraiment hyyyyyyyper plaisir ce genre de commentaires, c'est super que ça te plaise ! Pour la suite, je suis désolée mais il va falloir attendre un peu parce que j'ai des cours à bosser, des entrain' qui me prennent beaucoup de temps, je ne peux écrire que le week-end "but i'm back" donc je vais me bouger le coco et poster ça le plus vite possible ! ;)

    2
    Jeudi 22 Mars à 04:02

    T'inquiètes, je suis patient !! A fond sur les cours et le sport... c'est le plus important ! Je me relirais les derniers chapitres pour me remettre dans le bain ^^

      • Vendredi 23 Mars à 21:30

        Ahaaah tqt j'essaie de poster ça ce week-end !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :