• Tome 1

    Voilà le tome 1 ! Un petit commentaire chaque fois que vous lirez un chapitre, ça me fera toujours plaisir ! yes 

    Je compte donc sur vous chers petits lecteurs adorés ! ♥ wink2

    Comme j'écris sur papier et dois ensuite tout recopier à l'ordi et qu'en plus je dois le faire pour mes différents romans, je ne posterai pas à intervalles réguliers mais je ferai de mon mieux, c'est promis ! J'aurai d'avantage le temps de poster pendant les vac' et je vous gâterai un maximum pour assouvir votre soif de lecture ! ♥ 

  • "On nous a toujours dit que nous étions venus sous-terre, dans ces galeries, suite à une catastrophe naturelle. La légende dit que les mers se sont soulevées, que les vents se sont déchaînés et que des roches enflammées sont tombées du ciel... Cela fait environ mille cinq cents ans que nous sommes coincés ici, tel un ours enfermé dans sa propre tanière. Nous sommes le 4 juillet 3521..." 

     Je monte une volée de marches et manque de m'étaler par terre en me prenant les pieds dans un nœud de racines. Mes muscles me brûlent mais je continue de courir. J'aime sentir la fatigue qui me gagne après une séance de sport... De tous, je préfère la course. Lorsque j'en fais, je sens l'adrénaline qui me gagne et me pousse toujours plus loin !

     Ma montre sonne... Cela fait maintenant trois quarts d'heure que je cours, il faut que je rentre. Brusquement, les lumières à UV de la ville s'éteignent et les lampadaires, qui éclairent beaucoup moins, s'allument pour prendre le relais.

     J'ai toujours trouvé ce procédé stupide... Allumer des lumières pour en éteindre d'autres, c'est tout à fait illogique ! Il parait qu'avant, à la Surface, il y avait un astre qui éclairait le jour, il s'appelait le Soleil, et que le soir, lorsque le ciel devenait noir, il était remplacé par la Lune. La Société a essayé de tout recréer à l'identique mais tout est artificiel... Mon père me racontait souvent des histoires sur la Surface lorsque j'étais petite, c'est pour cela que j'en sais autant.

     Lorsque je rentre chez moi, ma mère s'exclame :

    -Ah ! Amy ! J'étais à deux doigts d'aller te chercher ! Viens m'aider à préparer le dîner, ton père rentre ce soir et même ton frère fait l'effort de venir, lui aussi...

    -Quoi ? C'est vrai ?! 

     Je suis tellement heureuse ! Mon père est militaire et n'est jamais là... Mon frère, lui, est instructeur à l'école Militaire, lui non plus ne rentre jamais. Il est toujours à préparer des sorties et des jeux pour ses élèves... D'après ce qu'on a entendu dire, il est très apprécié, autant de ses élèves que de ses collègues. 

     Je m'assoie donc à coté de ma mère, à la table de la cuisine, et commence à éplucher des carottes.

     

    ***

     La cuisine terminée, je monte me préparer. Je noue mes cheveux en une tresse et ajoute un trait d'eyeliner pour souligner la forme en amende de mes yeux. Je m'observe dans le miroir. J'ai les cheveux lisses et cuivrés, les yeux verts et le teint clair. Ma mère voudrait que je la suive dans la médecine, mais je ne veux pas. Je veux entrer dans l'armée comme mon père. Mon frère le sait, c'est mon confident et encore une fois, il me soutient à cent pour cent. J'enfile un pantalon noir et ma chemise militaire qu'il m'avait offerte pour mon anniversaire.

     J'entends la porte d'entrée s'ouvrir dans un brouhaha de discussions et je me précipite dans l'escalier en courant. J'entends ma mère me dire de faire attention et j'arrive toute essoufflée dans l'entrée. 

     En voyant ma chemise, ma mère pince les lèvres d'un air réprobateur mais ne fait aucun commentaire. Je me jette au coup de mon père puis de mon frère tandis que mes parents s'embrassent.

    - Alors mon général ? T'as mis ma chemise dit-il en souriant

    - Ouais ! dis-je en souriant à mon tour. Shaya n'est pas avec toi ?

     Shaya est sa petite amie, ils se sont rencontrés durant leurs études pour devenir instructeurs et ils ont réussi tous les deux. Cela fait quatre ans qu'ils vivent ensemble. D'habitude, les rares fois où Amar rentre, Shaya est avec lui.

    -Non, elle est allée voir sa sœur. Elle est à l'hôpital car elle s'est cassé la jambe en tombant dans les escaliers.

     On continue de discuter puis ma mère dit :

     

    -Aller ! A table ! 


    2 commentaires
  • Nous avons passé une excellente soirée, tous les quatre, comme avant… Nous sommes ensuite montés nous coucher et à présent, je suis étalée dans mon lit, les yeux grands ouverts.

     Comment vais-je dire à ma mère que je veux devenir Militaire et non Médecin ? De plus, demain sera mon dernier jour de lycée, je vais avoir 17 ans, mon destin est entre mes mains…

    « Qu’est-ce que je vais faire ? »

     Dois-j e réaliser mon rêve ou celui de ma mère ? J’ai tellement peur de la décevoir…

    ***

     Je suis très préoccupée… Je suis enfin en vacances mais, contrairement aux autres, je ne suis pas spécialement heureuse… Il ne me reste plus qu’un mois pour décider de mon avenir…

     Une fois rentrée, je prends un sac et y fourre une serviette et mon maillot de bain puis je file jusqu’à mon endroit préféré.

     C’est une source souterraine qui alimente un lac. La Société ayant fait pousser des plantes un peu partout, cet endroit est entièrement dissimulé par du lierre et des fougères. Cette source n’est pas très connue, aussi je suis souvent tranquille quand j’y viens.

     Je plonge dans l’eau tiède, abandonnant le reste de mes affaires sur le bord. Lorsque je ressors la tête, je perçois un mouvement parmi les feuillages. Avec un soupir résigné, je m’assois sur une marche de pierre.  Visiblement, je ne suis pas la seule à avoir eu l’idée de venir me détendre ici…

     Enfin, quelqu’un apparaît entre les fougères. C’est Thomas, mon petit ami. Ses cheveux roux lui tombent devant les yeux, cachant leur noirceur. Il a le teint plus pâle que d’habitude et semble préoccupé.

    -Oh Amy ! Tu es là toi aussi !

    -Ouais… je réponds               

     Il s’approche et s’assoit sur le bord, les pieds dans l’eau.

    -Qu’est ce que tu fais là ? me demande-t-il

    -Je réfléchis…

    -A quoi ?                 

    -A mon avenir… dis-je. Je ne sais pas quoi faire… Dans un mois nous devrons choisir où étudier… Et je ne sais toujours pas quoi faire…

    -Pour moi la réponse est évidente ! assure Thomas. Tu dois réaliser TON rêve ! Car c’est ta vie, ton avenir, et pas celui de ta mère !

     Je souris devant son air révolté.

    -Oui. Et comment vais-je le lui annoncer ?

    -Heu…

     Il marque une pause pour réfléchir. Je sors de l’eau, m’enveloppe dans ma serviette et m’assoie à coté de lui. J’agite mes orteils dans l’eau, créant de petites vaguelettes.

    -Bah… Tu lui dis…

     Thomas hésite encore puis poursuit :

    - Tu lui dis et voilà ! C’est ton avenir, c’est donc à toi de choisir quelle voie tu veux suivre !

     J’appuie ma tête sur son épaule et murmure :

    -Et toi ? Qu’est-ce que tu fais là ? Je peux t’aider ?

     Il passe une main dans mes cheveux et répond :

    -Comme tu le sais, je veux devenir Savant… Mais j’ai peur de ne pas être à la hauteur…

    -Arrête de t’inquiéter ! Tu es brillant ! Tu vas réussir ! J’en suis persuadée !

     Je continue de le rassurer durant un certain temps puis je me lève et réenfile ma robe par-dessus mon maillot de bain. Nous nous quittons et je rentre chez moi.

     Lorsque j’arrive à la maison, mon père et mon frère sont toujours là. Ils discutent dans le salon et je crois qu’ils parlent d’une nouvelle arme inventée par les Savants.

     Je prends une grande inspiration et entre dans le bureau de ma mère. Elle est assise face à l’ordinateur et fait des recherches sur une procédure d’opération.

    -Heu… Maman ? Je….

     Je bégaye et mes mains tremblent.

    -Je voudrais te parler d’un… D’un truc.

     Ma mère fait pivoter son fauteuil et m’interroge du regard.

    -C’est à propos de mes études…

     Elle me regarde tel un aigle et croise les bras. Mes jambes se liquéfient. Ma mère sait se montrer très douce mais elle peut être impressionnante.

    -Je t’écoute Amy… me dit-elle en levant le sourcil droit

     Je prends une grande inspiration puis parle à toute vitesse sans m’arrêter.

    -Je ne veux pas devenir Médecin ! C’est ton rêve mais le mien est de devenir Militaire et j’aimerai que tu respectes mon choix…

    Je retiens ma respiration et garde les yeux fermés dans l’attente d’une tornade de hurlements. Mais rien ne se passe. J’ouvre prudemment un œil.

     Ma mère se lève et s’approche de moi. Elle décroise les bras et me prend avec douceur par les épaules.

    -Amy…Je ne te cache pas que je suis un peu déçue… Mais c’est ta vie. Quoi que tu choisisses, je te soutiendrai toujours…

     Je reste figée, les larmes aux yeux.

    -Ton père et ton frère ont fait le même choix alors je m’y attendais… continue-t-elle avec calme.

    -Merci…

    ***

     Nous venons de finir de manger. J’ai annoncé à mon père ma décision, il était vraiment fier de moi. Quand à mon frère, il m’a prise dans ses bras en disant que « sa sœurette allait cartonner » ! Il m’a ensuite aidée à remplir mon dossier d’inscription, nous irons le poster demain…

     

     Je suis tellement heureuse que ma mère ait acceptée mon choix ! Qu’elle l’ait compris ! Je me sens si légère !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique